DESCENTE DES ALPES –

TEST DES FREINS AU PLUS HAUT NIVEAU

DESCENTE DES ALPES –

TEST DES FREINS AU PLUS HAUT NIVEAU

DESCENTE DES ALPES –

TEST DES FREINS AU PLUS HAUT NIVEAU

LE DÉFI: DESCENTE DES ALPES AU COL DU STELVIO

Des plaquettes de premier choix sont soumises à des tests sévères et complexes. En effet, les plaquettes sont censées faire l’unanimité sur tous les plans. Pour le confort de freinage comme pour la sécurité. Les plaquettes Textar sont testées sous toutes les coutures en laboratoire, sur des bancs d’essai haute-technologie et sur la route.

Mais les experts Textar vont plus loin lors d’une descente des Alpes au col du Stelvio. Le deuxième plus haut col de montagne asphalté des Alpes. Situé à une hauteur vertigineuse et sur une forte pente. Un défi particulier. Pour l’homme comme pour la machine.

La pression de la pédale, le coefficient de friction et l’usure ont été comparées avec ceux de deux fabricants de plaquettes OE renommés au cours d’un test.

Les pilotes de test Textar ont réalisé un parcours sinueux de dix-huit kilomètres, sur une pente à 15 pour cent. Le col du Stelvio est connu pour avoir un fort afflux de circulation, dont un grand nombre sont des touristes et des plaisanciers. En 2007, le magazine automobile « Top Gear » l’a élue « plus belle route du monde ». Raison : Le tracé de la route permet d’avoir une conduite sportive dans un environnement spectaculaire. Les conditions rêvées pour un test de freinage de l’extrême.

Trenner_Alpen

LA PHASE DE TEST: TEST DES FREINS DE HAUT NIVEAU

La descente des Alpes représente une lourde charge pour n’importe quelle plaquette de frein. Il faut constamment freiner si l’on veut pouvoir gérer les méandres. Ici, une distance de freinage raccourcie peut avoir des conséquences mortelles.

Au cours de ce test pratique, on a contrôlé le toucher de pédale moyen pendant toute la durée du test.

Les plaquettes perdent de leur coefficient de friction et l’usure s’intensifie à mesure que la température des disques de frein augmente lors de la descente – jusqu’à atteindre 700 °C dans les cas extrêmes. Afin de conserver la force de freinage, à savoir une décélération constante, le conducteur doit augmenter la pression sur la pédale de frein.

En plus de cela, on a examiné le coefficient de friction des plaquettes après un certain temps de repos, afin de voir quel coefficient de friction les plaquettes atteignaient après une descente aussi difficile.

  • Les plaquettes de frein Textar ont-elles pu résister à l’important dégagement de chaleur ?
  • Quels coefficients de friction ont été mesurés ?

Questions passionnantes. Les résultats des tests donnent les réponses.

Icon_Alpenabfahrt

LES RÉSULTATS : TEXTAR CONVAINC LORS DU TEST DES PLAQUETTES DE FREIN

PRESSION DE PÉDALE MOYENNE

Textar s’impose par rapport à la concurrence de marques OE connues. Avec une pression de la pédale moyenne de 45 N lors de la descente des Alpes, Textar affiche la pression de pédale la plus basse avec 40 N. Ainsi, le pilote de test dépense moins d’énergie lors de la descente. Un atout non négligeable. Particulièrement en ce qui concerne les situations dangereuses soudaines, comme par exemple un bouchon apparaissant en haut d’une pente.

Textar 40N
Concurrent A 45N
Concurrent B 50N

MEILLEUR / MOINS BON

TEST DU COEFFICIENT DE FRICTION

Afin d’évaluer le coefficient de friction après le test, on déclenche encore un freinage après que le système ait refroidi. On note de cette façon la performance réalisée par les plaquettes de frein après la descente. Plus le coefficient de friction est élevé après la descente, moins la pression de la pédale sera forte lors du freinage. Des coefficients de friction plus bas peuvent rallonger considérablement la distance de freinage lors d’un freinage d’urgence. Raisons : Si le frein a une mauvaise réponse, la pression de la pédale doit être plus élevée.

Dans cette discipline, Textar s’est également imposé face à la concurrence et a atteint le coefficient de friction le plus élevé avec 0,46 μ. Contrairement au coefficient de friction moyen, qui était de 0,39 μ. En pratique, cela signifie que : Tandis que la voiture avec les plaquettes de frein Textar est déjà à l’arrêt, les concurrents roulent toujours. Un critère décisif, surtout dans des situations extrêmes.

C’est pourquoi nous développons sans cesse les technologies de freinage. Les plaquettes de frein Textar sont conçues de telle manière qu’elles gagnent même du coefficient de friction lors d’un freinage brutal. Ainsi, le conducteur a un sentiment de sécurité plus fort, étant donné qu’il n’y a pas besoin d’augmenter la pression sur la pédale.

Textar 0,46 μ
Concurrent A 0,38 μ
Concurrent B 0,33 μ

MOINS BON / MEILLEUR

TEST D’USURE DUE À LA CHALEUR

Textar est aussi en tête du classement pour le test d’usure due à la chaleur. Les résultats des tests analysés sont constitués de deux descentes. En dépit des températures de freinage très élevées, Textar présente avec 0,74 mm le taux d’usure le plus bas au niveau de ses plaquettes de frein. En comparaison, la valeur moyenne était de 1,53 mm.

Textar 0,74 mm
Concurrent A 2,18 mm
Concurrent B 1,68 mm

MEILLEUR / MOINS BON

Icon_Alpenabfahrt

LA CONCLUSION: TEXTAR BRILLE AVEC DES RÉSULTATS CONVAINCANTS

Que ce soit pour sa pression de pédale, son taux d’usure ou encore son coefficient de friction, Textar remporte haut la main la course à la comparaison avec les fabricants de plaquettes OE renommés, le long de la descente des Alpes au col du Stelvio. Les résultats des tests confirment les exigences de qualité élevées de la marque Textar – pour une sécurité maximale et un confort de freinage optimal. Depuis plus de 100 ans.

Trenner_Alpen

NOUS ALLONS JUSQU’AUX LIMITES, POUR QUE VOUS N’AYEZ PAS À LE FAIRE.